Lara Croft and the Guardian of Light

En surfant sur le PlaystationStore il y a quelques jours, je suis tombé par hasard sur la démo du dernier titre issu de la longue liste des jeux Tomb Raider, à savoir Lara Croft and the Guardian of Light. Sorti à la fin de l’été 2010, ce jeu était pour ma part passé totalement inaperçu, mais la démo disponible sur le PlaystationNetwork (PSN) m’a permis de rattraper mon retard en la matière.

Héritage

Grand fan des trois premiers Tomb Raider, j’ai voulu tout de suite en savoir plus. Tomb Raider III étant sorti en Novembre 1998, 12 ans séparent donc le dernier Tomb Raider auquel j’avais pu jouer de ce tout nouveau Lara Croft. Autant dire que techniquement, rien n’est plus pareil. J’éviterais donc les comparaisons évidentes. Mais que reste-t-il tout de même dans ce jeu des premiers volets des aventures de Lara ?

Aventures et Enigmes

La version d’évaluation disponible sur le PSN permet de jouer intégralement le premier niveau du jeu. On pourrait croire difficile de se faire une idée du jeu final avec un si court aperçu (environ 20 minutes), mais il n’en est rien. Le niveau est découpé en phase de combats, d’action intense et de réflexion. Dans la mesure où ce nouvel épisode est décliné sur les consoles XBox 360 et PS3, le jeu ne se destine pas uniquement à un public de joueurs confirmés (même si la difficulté semble être relativement haute). Ainsi, les phases de réflexion et d’énigmes propres à tout bon Tomb-Raider-like sont parfois placées dans des mini-donjons facultatifs. Libre donc aux joueurs pressés de ne pas les finir, ce qui les fera passer à côté d’un certain nombre de bonus bien utiles. Cependant, cela permet de proposer un jeu à plusieurs vitesse où le joueur choisit lui-même son rythme sans nuire à la narration.

Tout est une Question de Point de Vue

Ces dernières années n’ont malheureusement pas été marquées par la moindre sortie flamboyante d’un Tomb Raider sans défaut majeur et cela a nuit et continue à nuire considérablement à la licence. Cela a aussi permis à d’autres de s’insérer dans ce créneau laissé vacant. C’est le cas de la très bonne série des Uncharted de Naughty Dog sur PS3 qui a repris avec brio tous les codes établis par son ancêtre et les a amené à un autre niveau en terme de gameplay, tant dans les phases de combat que dans les phases d’exploration. Les derniers épisodes parus de Tomb Raider n’ont pas su relever la barre, c’est probablement là une des raisons qui ont poussé un changement d’angle de vue pour ce nouveau titre. Fini la vue à la troisième personne, Lara Croft and the Guardian of Light se joue en vue de dessus en 3D isométrique. Difficile d’ailleurs de ne pas voir un parallèle graphique avec le futur best-seller annoncé de Blizzard : Diablo 3. Eidos et Square Enix tenteraient-ils de surfer sur cette nouvelle vague avant l’heure ?

Nouveau Look, Nouvelle Identité

Avec le changement de gameplay mentionné ci-dessus, il apparaît évident que ce nouveau titre n’a plus grand chose à voir avec les précédents volets de la sage Tomb Raider et il était temps pour la licence de changer son identité en tirant les leçons de ses concurrents. Une des forces d’Uncharted est le charisme de son personnage principal, Nathan Drake. La plus grande force de Tomb Raider reste encore son héroïne : Lara Croft. Exit donc la dénomination Tomb Raider. Il y a fort à parier que le nom de Lara Croft sera désormais présent sur tous les futurs titres à paraître, comme cela fut le cas pour les films issus des jeux, même si un nouveau Tomb Raider a été annoncé fin 2010 (sans titre officiel pour le moment). Les premières captures de cinématiques laissent d’ailleurs entrevoir une ressemblance frappante avec les ambiances d’Uncharted 2 : Among Thieves.

Le Jeu

Pour en revenir précisément à ce Lara Croft and the Guardian of Light, le premier niveau laisse donc entrevoir des perspectives très intéressantes avec un rythme de jeu très soutenu. Mais ce qui a également attiré mon attention, c’est la présence d’un mode coopératif comme le montre la vidéo ci-dessous. Encore une fois, à la façon d’un Diablo, vous pourrez jouer avec un de vos amis chez vous ou via le PSN pour terminer le jeu ensemble. C’est constitue une raison de plus à l’utilisation de la 3D isométrique et donne une dimension sociale au jeu particulièrement attrayante.

La presse et les joueurs semblent avoir très bien accueilli ce nouveau volet de la vie de Lara Croft grâce à un gameplay original pour la série et une difficulté à la hauteur des attentes. Gageons qu’il y aura prochainement une suite.