Firefox 13 & SPDY : Quelques Problèmes

La fondation Mozilla a mis en ligne hier, mardi 5 juin 2012, la version 13 de Firefox. Au rang des nouveautés, la prise en charge du protocole SPDY, chargé d’accélérer le chargement des pages.

Malheureusement, sur mon ordinateur, avec certains sites comme la version américaine du moteur de recherche Google (pourtant à l’origine du protocole), le chargement des pages est considérablement ralentie, voire impossible. Bien évidemment, avec la prise en charge du protocole désactivée, la navigation revient à la normale.

Ci-dessous, retrouvez la procédure pour désactiver le protocole SPDY :

  • Rendez-vous dans Firefox, dans une nouvelle fenêtre ou un nouvel onglet, à l’adresse about:config
  • Si un avertissement de sécurité s’affiche, prenez en connaissance et validez
  • Recherchez la clé network.http.spdy.enabled
  • Si sa valeur est à true, double-cliquez dessus pour la faire passer à false

Voilà, votre navigation devrait être à nouveau fluide comme à son habitude.

Flash et Facebook… ou le mal de tête du mardi soir

Les développeurs web comme moi doivent déjà avoir entendu parler du fameux bug Flash wmode qui provoque quelques comportements étranges avec les claviers sous Windows pour les navigateurs utilisant les plugin compatible Netscape (Firefox, Safari, Chrome ou Opera). Pour résumer, lorsque vous remplissez les conditions requises, ce bug vous empêche de taper certains caractères tels que @ dans un champ de saisie Flash.

Si vous l’avez pas encore remarqué, une animation Flash insérée avec les réglages par défaut dans une page HTML se place au-dessus de tous les autres éléments, quel que soit son emplacement ou son niveau de profondeur (z-index). Il s’agit du mode window du paramètre wmode. Il est possible de demander à Flash de se comporter comme tout autre élément HTML d’une page en passant le paramètre wmode à opaque ou transparent. Malheureusement, sous Windows avec les navigateurs cités précédemment, certaines touches de nos claviers ne réagissent plus comme elles le devraient.

Je travaille actuellement sur un jeu en Flash pleine page et qui doit fonctionner en adéquation avec Facebook. Jusque là rien d’étonnant me direz-vous. Sauf que les boîtes de dialogue de Facebook sont générées grâce à des éléments HTML par une API javascript et ne sont donc pas immédiatement intégrées à Flash. Jusque là encore tout va bien. Pour que ces éléments soient visibles par dessus mon animation Flash (qui recouvre toute la page comme je l’ai dit), il faut passer l’animation en mode opaque. Et à partir de là, plus rien ne va… à moins d’utiliser Internet Explorer. Ou de passer un temps fou à se demander pourquoi Adobe ne prend pas le temps de corriger ce problème.

Quoi qu’il en soit, dans le cas qui me préoccupe, je n’ai pas de solution simple. Si ce n’est qu’avec Internet Explorer tout va bien. Le mode opaque de Flash permet aux éléments de Facebook de passer par-dessus et le navigateur ne présente pas de problème de clavier. Sous Firefox, par chance, les popups Facebook sont générées grâce à des iframe qui se superposent automatiquement à l’animation, il n’est donc plus nécessaire d’utiliser le mode opaque et le clavier reste cohérent. Reste à trouver une solution pour Safari, Chrome et Opera. Et là, … c’est pas gagné.

Heureusement que Flash permet de créer des applications web indépendantes de la plate-forme !